Bonjour à tous,

Cela fait maintenant une petite semaine que mon amoureux et moi étions à Rome. Alors comme promis je vous raconte tout de notre petite escapade. Nous sommes partis à Rome parce que nous avions besoin un petit de nous retrouver rien que tous les deux et puis aussi parce que mon Jules a eu de super prix sur l’avion et l’hôtel (120€ par personne pour l’hôtel 4* et l’avion), ça vaut le coup d’avoir son Jules qui travaille en agence de voyages ! :).

Bon, juste comme ça, préparez votre pop-corn, ça promet d’être un petit peu long :p

Jour 1 : Repérages

Nous sommes partis le dimanche matin, dans le 1er avion à 7h20, autant vous dire que le réveil a été bien dur …

Départ pour Rome, dans l'avion easyjet

Arrivée à l’aéroport à 6h, on s’est posés le temps de prendre un petit déjeuner avant de nous envoler pour Rome !

Avant je voulais être hôtesse de l’air. Pour tout vous dire, quand j’étais petite je partais tous les étés au Portugal en avion toute seule avec les accompagnatrices, et à force de voyager en avion j’y avais pris goût et je voulais faire hôtesse de l’air. Quand je me suis renseignée pour la formation, on m’a dit qu’il valait mieux faire autre chose car trop peu de compagnies aérienne recrutaient … Bref du coup j’ai abandonné l’idée, et puis petit à petit, je me suis rendue compte que je commence d’avoir de plus en plus peur en avion, que la moindre secousse me surprend, m’effraie … J’espère que ça va passer et pas s’amplifier mais lors de ce voyage je me suis surprise à tenir fort le bras de mon Jules de peur …

Bon j’étais pas là pour vous raconter ça, alors on continue !

Quand nous sommes arrivés à l’aéroport, nous avons pris le Leonardo Express pour aller jusqu’à la Gare de Termini à Rome et où notre hôtel se trouvait.

Hôtel Augusta Lucilla Palace

Nous étions à l’hôtel Augusta Lucilla Palace, juste à côté de la gare de Termini. L’hôtel était super sympa : le lit avait une télécommande pour choisir la position que l’on voulait pour le dos, les jambes, quelqu’un est venu nous rapporter nos valises, les petits déjeuner étaient super copieux, bref un hôtel au top !

Nous avons donc déposé nos bagages, préparer nos appareils photos, nos sacs et hop! on étaient partis. Pour préparer ce voyage, nous avions presque tout préparé et pour ce faire, on avait téléchargé l’application « Get your Guide » et réservé toutes nos excursions. C’est une application qui permet de réserver des attractions, des guides pour toutes les grandes villes et pour vraiment pas trop cher !

Alors pour ce 1er jour, nous avions pris des billets pour un bus qui faisait le tour de la ville et nous nous sommes arrêtés à quelques endroits pour marcher et découvrir petit à petit Rome.

Le palatin :

Le Palatin

Nous sommes passés devant le Palatin, mais nous n’avons pas pu visiter… Mais si on y retourne, je pense que c’est l’une des 1ères choses que nous feront.

Pour la petite histoire : Le Palatin est une colline romaine historique. Le Palatin fut le centre de Rome à 2 époques distinctes : au temps des rois et au temps des Empereurs. Pendant la République, le Palatin était habité par des familles patriciennes : Quintus Hortensias, le célèbre orateur émule de Cicéron, y possédait une maison qui fut achetée par Auguste et agrandie par lui. A peine devenu empereur, en effet, il transforma le Palatin en résidence impériale. Par la suite s’élevèrent les palais de Tibère, de Caligula, des Flaviens et enfin de Septime Sévère. Le Palatin fut le berceau de Rome. C’est ici que, selon la légende, Romulus traça d’un trait de charrue un sillon qui délimita les contours de la future ville ; c’est là aussi que surgit la 1ère ville carrée (Roma Quadrata) et c’est là encore que s’installèrent les rois. Voilà pourquoi cette colline fut choisie par les Césars et, jusqu’à Septime Sévère, aucun empereur ne s’en éloigna.

Le cirque Maxime :

Le Cirque Maxime

Bon ok, on voit pas grand chose… Mais au pied du Palatin s’étend le grand Cirque Maxime, avec son plan elliptique (664x123m) qui occupe pratiquement toute la vallée située entre le Palatin et l’Aventin. Il se présente comme un immense bassin presque entièrement enterré. Son sol recèle d’authentiques trésors archéologiques.

Pour la petite histoire : Il fut réalisé durant la période des rois étrusques qui transformèrent Rome, la faisant passer de village au rang de cité monumentale, à l’emplacement où, depuis Romulus, se seraient déroulés les rites et les jeux sacrés en l’honneur du dieu Consus et appelés Consulta. C’est précisément au cours de l’un d’eux qui serait survenu le rapt des sabines auquel les Romains, selon la légende, se seraient livrés pour entreprendre l’accroissement démographique de la ville. Le cirque Maxime contenait à l’époque d’Auguste jusqu’à 150 000 spectateurs. C’est dans ce cirque que se déroulaient les courses de chars qui constituaient l’un des spectacles favoris des foules romaines.

La place de Venise :

Place de Venise

Ce n’est pas du tout une place typique de Rome, mais plutôt un des noeuds de circulation du centre de la capitale, qui sert de semi rond-point et d’où partent trois grandes avenues : la via dei Fori imperiali, la via del Corso et la via del Teatro di Marcello. C’est à côté du Capitole, au départ de l’avenue impériale (fori imperiali), que se trouve la place de Venise, vaste espace qui pris sa forme actuelle à la fin du 19ème. La place est entourée du Palais Venezia, qui abrite un important musé, de l’église Saint-Marc, du Palais Bonaparte, du Palais des Généraux, et est dominée par l’imposante masse blanche du Vittoriano, le Monument à Vittorio Emanuele II (Victor Emmanuel II).

Le château St-Ange :

Le château de St Ange

Derrière les statues se trouve le château St-Ange !

Pour la petite histoire : Le château St-Ange nous apparaît aujourd’hui comme une forteresse imprenable, mais à l’origine, il fut construit pour abriter la dépouille mortelle de l’empereur Hadrien.

Le Largo di torre Argentina :

Largo di torre Argentina

Ce que nous avons adoré dans Rome, c’est de se promener un peu partout à pied et de toujours tomber sur pleins de ruines. Des fois on y trouve des petites colonnes et on ne sait pas trop ce que c’est mais d’autres fois c’est beaucoup plus impressionnant comme ici le Largo di Torre Argentina où erraient pas mal de chats !

Pour la petite histoire : Le nom de la place se réfère à la tour dite Torre Argentina, aujourd’hui englobée dans le Palazzetto del Burcardon , ainsi nommée par Johannes Burckardt (1445-1506). Après 1730, la propriété est partiellement utilisée pour la construction du Teatro Argentina qui perpétue la vocation théâtrale antique du quartier, avec autrefois les théâtres de Pompée, de Balbus et, à peu de distance, de Marcellus. La tour visible sur le Largo di Torre Argentina est la Torre del Papito, une tour médiévale qui n’a rien à voir avec la Torre Argentina. En 1909, il est décidé de reconstruire le quartier dans le cadre de la rénovation entreprise de la capitale du Royaume d’Italie. Au cours des travaux de démolition de l’église San Nicola de’ Cesarini sont exhumés les vestiges d’une statue colossale. Puis des fouilles plus profondes font apparaître les vestiges d’une importante aire sacrée datant de l’époque républicaine. L’avenir de la zone archéologique reste incertain jusqu’à ce que, sur intervention directe de Benito Mussolini, il soit décidé de créer un soi-disant Foro Argentina, inauguré par le Duce en avril 1929.

Puis nous nous sommes arrêtés à côté de la fontaine du Triton pour déjeuner. Tout le week-end je n’ai mangé que des pâtes ! Et mon Jules tantôt une pizza, tantôt des pâtes 🙂

1er midi gnocchis sauce tomate et basicil pizza régina

Je me suis prise des gnocchis à la sauce tomate et au basilic et mon Jules s’est pris une Regina. Et franchement les gnocchis étaient super bons, ils étaient pas trop lourds et la sauce était délicieuse !

Jour 2 : Visite guidée du Colisée, forum Romain et de la Rome baroque.

Cette journée a été la meilleure de toutes, la guide étaient super gentille, super agréable et surtout super passionnée ! Donc je vais essayer de ne pas faire trop long !

Avant de commencer la visite guidée nous nous étions dit qu’il fallait aller faire un petit tour à la Place d’Espagne.

On pensait y être … Et en fait non !

Quand on pensait être à coté des escaliers d'espagne

Mais ça fait quand même de jolis souvenirs : s’être pris en photo dans des escaliers qui ne sont pas les bons, se prendre la tête parce que mon Jules ne fait pas de belles photos, parce qu’il est en contre jour et tout ça pour rien, parce que c’était juste de simples marches qui donnaient à une simple place !

Enfin nous avons trouvé la Place d’Espagne avec sa belle fontaine :

Place d'Espagne

La place d’Espagne (Piazza di Spagna) doit son nom à la présence de l’ambassade d’Espagne qui s’établit sur la place au XVIIème siècle. La place est bordée de beaux immeubles aux couleurs chaudes. Mais ce qui fait la réputation de la place d’Espagne, est la perspective de la fontaine de la Barcaccia à l’église de la Trinité des Monts, reliée par un très bel escalier construit au XVIIIème siècle.

Fontaine de la Barcaccia

La fontaine de la barcaccia, a été commandée par le pape Urbain VIII à Bernini (père du Bernin). Cette fontaine, originale, représente une barque prenant l’eau. Elle a été placée dans une fosse pour palier au problème de pression d’eau alimentant la fontaine. La fontaine porte les armes de la famille du pape, les Barberini, symbolisées par des abeilles.

Avant de faire la visite qui était prévue à 14h on s’est arrêtés dans une trattoria, pour manger, cette fois-ci nous avons pris tous les deux des pâtes au jambon et champignon et mon Jules s’est pris en dessert un tiramisu !

Manger à Rome

Puis nous avons attendu devant le Colisée qu’il soit l’heure de notre visite, on a pu admirer l’Arc de Triomphe dédié à l’empereur Constantin.

Arc de triomphe pour l'empereur Constantin

(J’espère que vous n’avez pas une overdose de nos têtes ;), parce que ce n’est pas encore tout à fait fini :p).

Prêts pour la visite guidée

Et enfin, nous avons rencontré notre guide et commencé notre excursion qui devait durer 3h et qui a finalement duré 4h ! Comme nous étions un petit groupe, nous étions seulement 6, nous n’avons pas eu besoin d’audioguide et du coup la guide s’est permise de nous montrer d’autres choses qui n’étaient pas prévues dans le circuit 🙂

Le Colisée :

Vu du Colisée de l'intérieur

Et là, j’ai aimé, adoré avoir un iPhone ne serait-ce que pour faire ces photos panoramiques !

Quand nous sommes rentrés dans le Colisée, la guide nous a montré quelques trucs à l’intérieur puis quand nous sommes sortis j’ai vraiment été impressionnée !

Pour la petite histoire : L’amphithéâtre était destiné à abriter les combats de gladiateurs. Ce n’est qu’au Moyen Age que le bâtiment prît son nom actuel de Colisée, en raison de sa proximité avec une statue colossale de Néron.

La guide nous a également expliqué pourquoi la moitié du Colisée avait été détruit ! En fait à l’époque de l’Empereur Néron, celui-ci avait fait faire un étang en face de son palais et quand il est mort, les romains on fait assécher l’étang puis il y a eu la construction du Colisée. Et quelques années plus tard, il y a eu un tremblement de terre et là où il y avait anciennement l’étang, les fondations étaient fragile et donc ça s’est écroulé ! Et voilà, tout simplement 🙂

Le forum Romain :

Le forum romain

Après avoir fait le Colisée, nous sommes passés par le Forum Romain et là, pareil c’est encore une fois super impressionnant ! Bon il faut faire preuve d’imagination mais notre Super-Guide, avait un livre qui nous montrait le avant-après (que j’ai acheté parce que je me suis dit que pour me souvenir c’était pas mal et puis même après pour montrer à ma fille quand elle sera plus grande).

Pour la petite histoire : Le forum Romain était le centre de la vie civile et économique de Rome à l’époque républicaine. Toutefois, à la chute de l’Empire romain d’Occident, sa décadence commença, renforcée notamment par le terrible tremblement de terre de l’an 851. Le forum est traversé par la Via Sacra qui conduisait à la colline du Capitole. Elle formait l’itinéraire des cortèges des généraux victorieux, chargés de butin et suivis par des foules de prisonniers. On y trouve des Temples, des Arcs de Triomphe, Basiliques, Tribunaux …

Le temple de Rémus et Romulus :

Temple de rémus et romulus

Vous pouvez voir sur la droite notre guide, et la porte que vous voyez est d’époque c’est l’une des seules portes qui n’a pas été « recyclée » comme dirait notre guide.

La fontaine de Trevi :

Fontaine de Trevi

Ce qui est impressionnant avec la Fontaine de Trevi c’est que c’est une énorme fontaine dans une minuscule place. Mais finalement c’est grâce à cette mini place qu’on a cette impression de grandiosité !

Pour la petite histoire : Construite à la demande du Pape Benoit XIV, elle est l’œuvre de Nicolas Salvi qui l’achève en 1762. La fontaine est venue remplacer la bouche de l’aqueduc romain qui amène toujours l’eau d’une source, l’Acqua Virgine. Une jeune fille nommée Trevi, aurait révélé l’emplacement de la source à des soldats romains pour sauver sa virginité, histoire racontée sur les bas reliefs de la fontaine. Cette fontaine monumentale, adossée à un palais, reprend la forme d’un temple ou d’un arc de triomphe. La fontaine est une allégorie de l’Océan avec, au centre, Neptune, se tenant sur un char en forme de coquille, tiré par deux chevaux marins, représentant l’eau violente (gauche) et l’eau sauvage (droite). Ils sont guidés par deux tritons. Les statues entourant Neptune représentent l’abondance et la salubrité. Les statues du dessus, reprèsentent les quatre saisons.

Il est de tradition, de lancer 2 pièces dans la fontaine, l’une pour faire un vœux, l’autre pour être sûr de retourner à Rome ! Il faut savoir que la mairie de Rome récolte environ 8 000€/semaine dans la fontaine et il a été décidé de donner cet argent à une association pour aider les SDF.

La basilique inconnue (je suis désolée, j’ai oublié son nom … ) :

Basilique à Rome

La guide nous a fait passer par cette petite basilique pas très connue mais un petit plus depuis qu’il y a le nouveau pape. Cette basilique montre qu’avec un peu moins d’argent on peut faire des choses extraordinaires.

A gauche, la fresque a été réalisée par un mathématicien parce que la basilique n’avait pas les moyens de faire appel à un peintre et donc le prêtre a demandé un mathématicien qui savaient faire des perspectives et c’est ainsi qu’est née cette fresque.

A droite, comme ils n’avaient toujours pas les moyens de faire construire une coupole ils ont peint sur de la toile une coupole en perspective et l’ont tendu au plafond. Un jour il y a eu la foudre qui est tombée sur la coupole et elle a commencé à prendre feu c’est pour cela que la coupole est assez foncé.

Mais êtes-vous d’accord avec moi, que le travail réalisé est quand même incroyable ?

Le Panthéon :

Le Panthéon de Rome

Pour la petite histoire : Le panthéon fut érigé par le célèbre Agrippa, l’un des principaux collaborateurs de l’empereur Auguste. Presque entièrement détruit par un incendie, il fût rebâti par Hadrien en 118 ap. J-C. L’empereur byzantin Phocas, en 608 donne ce temple païen au Pape Boniface IV, afin qu’il le transforme en église chrétienne.

La place Navone :

Place Navone

Et nous avons fini cette 2ème journée par la place Pavone.

Pour la petite histoire : Construite à l’emplacement de l’ancien stade Romain de Domitien (81-96 après J.C) elle reprend la forme de la piste. Longtemps laissée à l’abandon, avant de devenir un marché, c’est le Pape Innocent X qui commande la rénovation de la place vers 1650. Il commande au Bernin la Fontaine des Quatre Fleuves pour orner le centre de la place Navone. De même l’église Sant’Agnese in Agone est restructurée et son sens inversé pour que la façade (de Borromini) donne sur la piazza Navona. La fontaine monumentale, qui orne le centre de la place est l’oeuvre du Bernin.  Elle est consacrée à quatre fleuves, représentés par des statues, qui représentent les quatre continents : le Danube pour l’Europe, le Nil pour l’Afrique, le Rio de la Plata pour l’Amérique et le Gange pour l’Asie.  L’ensemble est surmonté par un obélisque, provenant du cirque de Maxence. Les hiéroglyphes racontent la prise du pouvoir de Domitian. Au sommet est gravée une colombe tenant un rameau d’olivier, élément faisant partie des armoiries d’Innocent X.

3ème jour : Le Vatican.

Nous à la cité du vatican

Pour ce 3ème jour, nous avons fait les musées du Vatican, la chapelle Sixtine et la Basilique St-Pierre.

Pour tout vous dire, c’était super sympa mais j’ai trouvé que c’était un peu too much. Je m’explique, je suis catholique et n’ai rien contre la religion, mon Jules est protestant, ma fille est baptisée protestante et moi baptisée catholique. Mais pas vraiment pratiquante, déjà quand on te dit que le Vatican est l’état le plus riche, tu trouve ça un peu déplacé mais quand après on voit l’allure de la basilique St Pierre, la richesse des musées, on se dit quand même que tout cette richesse pourrait servir à autre chose. Après ça reste de l’art, et c’est magnifique, impressionnant de se dire que tout ça a été créé il y a des siècles et des siècles mais je trouve ça dérangeant… Mais ça ne m’a pas empêché de profiter de ma visite !

La cité du vatican

Pour la petite histoire : Le Vatican n’est la résidence des Papes que depuis 1377, six siècles souvent entrecoupés de longs séjours au Quirinal. Avant que la cour pontificale n’aille s’installer à Avignon, de 1309 à 1377, le siège de la papauté était le Latran. Depuis le 11 février 1929, en vertu des Accords du Latran entre le Saint-Siège et l’Etat Italien, qui apportèrent une solution définitive à ce que l’on a coutume d’appeler « la question romaine », le Vatican constitue un Etat indépendant connu sous le nom d’Etat de la Cité du Vatican.

La basilique St-Pierre :

La basilique St-Pierre de Rome

Pour la petite histoire : Elle est construite à l’emplacement du tombeau de Saint Pierre, apôtre du Christ, à proximité de l’ancien cirque de Néron dans lequel Saint Pierre fut supplicié ainsi que de nombreux chrétiens. Mais c’est l’Empereur Constantin qui fait construire à cet emplacement une grande basilique à cinq nefs à partir de l’an 319. Au XIVème siècle, les Papes, pour des raisons politiques, s’installent à Avignon avec toute leur cour. A leur retour, un siècle plus tard, la papauté quitte le palais du Latran (en ruine) et s’installe au Vatican. Mais la Basilique de l’époque Constantinienne tombe elle aussi en ruine. Une restauration est envisagée et même commencée, mais finalement, une reconstruction complète est préférée. Le Pape Jules II (1503 à 1513) demande à l’architecte Bramante de concevoir les plans d’une nouvelle basilique. Il choisit un plan en croix grecque (chaque branche de même longueur) avec une coupole en son centre.

La Pietà :

La pieta

A l’entrée, au sol, une dalle marque le lieu du sacre de Charlemagne.

Sur le côté droit vous trouverez la célèbre Pietà de Michel Ange, œuvre de sa jeunesse, taillée dans un seul bloc de marbre.

A présent, la Pietà est protégée car il y a quelques années quelqu’un avait essayé de la dégrader…

Après une bonne visite qui a duré comme près de 3h, nous avons marché vers le Trastevere pour trouver un bon petit restaurant avant de rentrer à l’hôtel, de récupérer nos bagages et d’avancer vers l’aéroport !

Trattoria Trastevere

Nous avons mangé dans une bonne petite trattoria encore une fois, j’ai pris des pâtes carbonara, mon Jules des pâtes al dente au parmesan, en dessert un petit cheesecake assez original !

Sincèrement j’ai adoré ce petit voyage, j’ai appris tellement de choses, le paysage était magnifique, j’ai tout aimé … A part peut être les gens qui essaient de nous vendre toutes les 5min une selfie stick, alors que tu as la tienne qui dépasse du sac, ou bien même un parapluie quand tu en as déjà un ouvert… Mais bon c’est quand même de bons souvenirs qui nous font sourire !

Avez-vous déjà été à Rome ? Qu’est-ce que vous avez préféré ? 🙂

J’espère au moins vous avoir fait voyager l’instant de votre lecture !

Bisous, bisous,

Joh’