Mes petites aventures

Quand ton école te prend pour un dindon …

Hello tout le monde,

Aujourd’hui je viens pousser une grosse gueulante… Franchement ça fait du bien de se lâcher sur ce blog !

Bon avant tout, je vous remet dans le contexte … Actuellement donc je suis des études de communication. Après ma 1ère année de licence en langues étrangères appliquées je me suis rendue compte que je souhaitais étudier dans la communication alors j’ai été au salon de l’étudiant pour voir ce qui se faisait … Et j’ai découvert qu’on pouvait faire un BTS de Communication en alternance.

J’ai donc commencé par mon BTS au sein de l’ETS, une école privée, sauf qu’à la fin des 2 ans, l’école ne proposait plus de diplômes certifiés par l’état donc je suis partie. En fait, il est important que le diplôme soit certifié par l’état pour que je puisse être en alternance afin que l’organisme de formation de l’entreprise puisse financer mon école, ainsi mon école est financée, je peux continuer mes études et surtout je gagne un salaire ! Donc depuis que j’ai ma fille cela devient indispensable et je veux me mettre le plus de chances de mon côté afin d’avoir un bon emploi donc envie de finir mon master ! Bref !

Pour ma 2ème année j’ai suivi une 3ème année, un bachelor en stratégie marketing et communication au sein de l’ESP (Ecole Supérieure de Publicité) mais encore une fois pas de titre certifié pour le master… Enfin si, un master de marketing, mais le rythme de l’alternance était inconcevable pour moi : 3semaines en entreprise / 1 semaine de cours de Septembre à Décembre, puis école le matin / entreprise l’après-midi à partir de Janvier … Comment vous dire ? Déjà que c’est dur de trouver une entreprise … Mais là, c’est presque pas faisable ! Et puis cerise sur le gâteau … Cours le samedi ! En fait, je n’aurai jamais pu passer un minimum de temps avec ma fille ! Donc j’ai cherché une autre école…

Et c’est là que je suis tombée sur mon école actuelle : l’ECS. Plusieurs titres sont certifiés : Communication 365° (communication globale c’est moins « in »), Communication digitale, Relations Publics & événementiel et Publique & Politique … Bon comme je venais d’une formation très publicitaire, je me suis dit que ça pouvait être bien d’aller en Communication 365°, histoire de faire quelque chose de global. Bon mauvaise idée, finalement j’ai revu des choses que j’avais déjà vue donc bon un petit peu déçue, j’ai quand même appris pas mal de choses, mais du coup pour l’année prochaine j’ai décidé de choisir la filière Digitale.

Bon, je m’égare … Pourquoi j’en ai marre ?! Parce que je pensais qu’arrivé en études supérieures on arrêtait, nous étudiants de nous prendre pour des enfants de 7 ans … Qu’on donnait un minimum d’importance à nos requêtes …

Tout a commencé pendant mon BTS, quand j’ai su que j’étais enceinte … J’ai dit à mon professeur référant que j’étais enceinte et que je ne savais pas comment faire pour passer mes partiels puisqu’ils étaient la semaine du 1er Juillet et que comme par hasard mon accouchement était prévu pour le 1er Juillet, donc physiquement pas possible. Alors une camarade de classe m’a soufflé la bonne idée de les passer en avance en même temps que les élèves « classiques » (ceux qui ne sont pas en alternance) mais du coup ils étaient en avance sur le programme par rapport à nous alternants qui n’étions en cours que 3j par semaine. Du coup, j’en parle à mon professeur référent et il me dit donc qu’il va en discuter avec les professeurs. La date approchant, et puis j’avoue que j’aime bien quand les choses sont réglées rapidement, alors j’ai demandé à mes professeurs si celui-ci leur avait dit pour ma grossesse et donc pour mes sujets de partiels spécifiques, et non. Il n’avait rien dit. Le jour de l’examen, tous les professeurs m’ont fait un sujet spécialement pour moi sauf lui … Pendant que je passais l’examen, mes camarades étaient en train d’étudier ce sujet… Donc j’ai passé un examen dont je n’avais pas eu le cours. J’ai eu 10/20 … Super ! (Oui un 10/20 ne me suffit pas, d’autant que si j’avais eu le cours j’aurai pu avoir largement plus !).

Et en changeant d’école, je pensais que le personnel administratif et scolaire serait un peu plus mature… Mais cette année j’ai été surprise… Surtout surprise des réponses apportées par l’école … Cette année nous avons eu un cours de « Coaching d’anglais » et j’étais plutôt contente. J’adore les langues et je suis plutôt bonne en anglais (855 à mon TOEIC), donc j’attendais limite avec impatience cette matière. Bon 1er exercice : racontez ce que vous voulez en commençant par « Once upon a time », le temps que tout le monde (35 personnes) passe à l’oral, ça a duré 2 cours et demi de 3h … Ensuite le prof’ nous a demandé de chercher un thème et de débattre à 2 puis de passer à l’oral… Mais cette fois ci, on a pas eu le temps de tous passer …

Souvent quand on reçoit des notes, l’école nous envoie un mail pour nous prévenir, cette fois-ci, on a même pas reçu de mails, on a eut la surprise quand on a vérifié nos notes sur notre portail … Une copine à moi me dit qu’elle a 5/20 … Je vais regarder … et 5/20 également … Alors je ne suis pas du genre à remettre en cause la notation des professeurs mais j’aime bien avoir une explication de ma note : la grille de notation et surtout une explication personnalisée de la note. Parce que bon à la fac j’ai été habituée à ce qu’on ne se rappelle pas de noms à cause des cours en amphithéâtre mais là, quand tu es en école privée, qu’on est 30 dans la classe, je pense que la moindre des choses c’est d’apprendre nos noms. Mais en fait dans notre école, ils ont un concept assez particulier des notes en contrôle continu … En fait, quand on a 3x3h de cours, l’école oblige le professeur à nous donner une note, ce qui fait que nous avons pratiquement qu’une seule note par matière … (Une note, dans une matière, je n’appelle pas ça du contrôle continu).

Quand j’ai demandé des explications à part nous dire : « La note est basée sur le comportement, l’assiduité, la participation » … Bon participation, quand on est 30 c’est pas forcément facile, mais assiduité et comportement … Je ne pense pas qu’on puisse me le reprocher, mais il faut croire que le fait que j’aille tout le temps en cours, que je ne perturbe pas le cours vaut un 5/20 comme un de mes camarades qui n’est venu qu’une seule fois en cours … Donc bon … Voilà … Je pète un câble, je demande des explications et on me balade, en attendant mon bulletin a été envoyé. Mon entreprise l’a vu .. Super crédible quand tu dis avoir un très bon niveau d’anglais et que tu as un 5/20 … Merci …

Sincèrement si je pouvais changer d’école je le ferai, mais hélas pour un an de cours, je n’ai plus la foi de changer d’école surtout si elles sont toutes comme ça. Ce qui me soule c’est de me tuer tant physiquement que psychologiquement à essayer d’avoir un master pour pouvoir prétendre à un bon poste et puis surtout à mettre toutes les chances de mon côté pour avoir un emploi et un salaire conséquent et en échange on me dit « Vous inquiétez pas, ce n’est que coefficient 3 » … Ouais mais du coup ça baisse quand même la moyenne … Merci !

Bref, encore un an pour finir mes études … J’ai changé de filière et je suis passée en digital, on verra bien comment ça se passerai, le professeur à part nous dire que c’est un manque de professionnalisme de remettre en question sa notation, entre temps il a toujours pas su nous dire pour chaque élève ce qui pêchait …

La suite au prochain épisode … J’ai demandé des explications au directeur … On verra bien, mais sincèrement j’ai hâte de finir mes études … À un an de la fin, on verra bien.

A LIRE :

Une reconversion ?

Où j’en suis ?

Poutous acidulés,

Joh’

You Might Also Like

No Comments

N'hésite pas à laisser un petit commentaire ! ;)