Browsing Category

À imprimer

    À imprimer DIY

    DIY #20 : La confiture de mots doux – Confiance & bienveillance

    Confiance & bienveillance, quelques mots doux qui font un bien fou !

    Depuis quelques temps je dois vous l’avouer j’ai un peu le moral dans les chaussettes. Mais aussi depuis quelques temps, je me remet beaucoup en question … Pourquoi je suis tant rancunière ? Pourquoi je ne suis pas capable de garder mon calme & pourquoi je crie tant facilement ? Et finalement, j’ai trouvé des réponses à ses questions mais surtout toute cette remise en question m’a permis d’ouvrir les yeux sur le type d’éducation que je veux inculquer à mes enfants… car à chaque cri, je culpabilise, je sais pourquoi je crie … parce que je n’ai pas assez dormi, que je suis les nerfs à vif, que quelque chose d’extérieur m’a énervé, que j’angoisse pour autre chose … Et les enfants finissent par subir quelque chose alors que finalement j’ai crié pour quelque chose qui finalement n’était pas si grave …

    Et tous ces moments, même s’ils ne sont pas ultra récurrents ont un impact négatif sur nos enfants… Tout ce que je ne veux pas … Ces cris, ces menaces, ces chantages détruisent à petit feu leur confiance en soi. Et clairement c’est tout ce que je ne veux pas.

    Petite j’ai toujours plus ou moins eu confiance en moi. Je me sentais jolie, j’avais de bonnes notes & pourtant ce n’était jamais assez pour mon père. Quand je m’apprêtais c’était pour plaire aux garçons (j’avais 13 ans … donc non ce n’était pas l’objectif 1er), mes notes n’étaient jamais assez bonnes (j’ai même pleuré une fois parce que j’avais eu 10 et la prof m’avait rajouté un point, et j’ai pleuré toutes les larmes de mon corps parce que pour mon père la note « moyenne », mais nulle, c’était au moins 12 … alors imaginez arriver avec un 10 à la maison). Bref, tout ça pour dire que les événements, l’éducation que nos parents nous inculquent, on la remet toujours en question mais finalement c’est ce qui explique nos choix d’éducation à nous, qui sûrement ne sera pas parfaite pour nos enfants.

    Bref, tout ça pour dire que mes enfants je veux qu’ils aient confiance en eux, qu’ils s’aiment, qu’ils soient heureux & surtout qu’ils n’aient pas peurs de leurs choix. Comme je vous disait, en ce moment j’ai le moral dans les chaussettes & je vois bien que ça a un impact sur mes enfants & puis surtout sur Joy, elle me voit des fois pleurer, ce qui lui fait pleurer, cercle vicieux … Du coup, après avoir surfé sur Pinterest je suis tombée sur un concept très mignon pour la fête des mères : La confiture des mots doux, que beaucoup préparent pour la fête des mères mais ici, c’est une confiture de mots doux à consommer sans modération par toute la famille lorsqu’on ressent un coup de mou.

    Souvent ces mots doux, on les ressens, on pense qu’ils sont acquis, que nos enfants savent qu’on les aime, qu’on est fiers d’eux mais le répéter, encore & encore, ça ne peut pas leur faire de mal, bien au contraire !

    confiture mots doux

    Les ingrédients pour une confiture de mots doux sucrés :

    • Un pot (ici j’ai récupéré celui de la moutarde, mais un pot de confiture c’est encore mieux !)
    • Du papier
    • Un feutre

    Pas d’excuses, je n’ai pas de matériel ! On a forcément un contenant & de quoi écrire. Le plus difficile est de trouver quels mots doux.

    La recette d’une confiture de mots doux réussie :

    • trouver des mots doux … Ce n’est pas le plus simple hein !

    Chez nous, pendant la sieste de Monsieur Doudou, on a pris le temps de réfléchir aux petits mots qu’on aime entendre. Au début Joy n’a pas compris : « J’aime quand tu me dis qu’on va faire de la peinture », alors il a fallu lui expliquer des petits mots, des phrases qui te rendent heureuse quand tu les entends, qu’est-ce que ton amoureux te dit, ta meilleure copine, ta maitresse ? Et là c’est venu tout seul !

    • Découper des étiquettes

    On a profité pour que Joy tente de découper des bandes verticales/horizontales mais on avait pas les ciseaux adéquats, cependant ça permet tout de même de travailler la motricité

    • Les écrire

    On a décortiqué les mots, écouté les sons, écrit les lettres. Elle a du se rappeler de comment s’écrivait les lettres, leur sens (oui les vacances ça aide pas, elles effacent tellement le travail fait en classe … D’où l’importance de cultiver leurs connaissances pendant les vacances !), essayer d’écrire toutes les lettres à la même taille pour que ça rentre dans le petit bout de papier, essayer de lire les mots.

    Nous avons fait le choix de les écrire en majuscules parce qu’elle a commencé à apprendre en majuscules à l’école mais dans le fichier que je vous propose ils sont en écriture cursive.

    • Plier les papiers & les mettre dans le pot

    Sa partie préférée !

    30 mots doux de qualité pour une confiture réussie

    Effectivement, témoigner son affection à son enfant permet de développer leur confiance en eux. Et on ne donne jamais trop d’amour à son enfant. Aimer son enfant l’aide à s’aimer lui-même et lui permet donc d’avoir une bonne estime de soi & de construire une confiance plus solide pour les moments moins rigolos.

    Voici une liste (non exhaustive) de mots doux :

    Je t’aime

    Je t’adore

    Tu es génial

    Tu es unique

    Je te félicite

    Je crois en toi

    Merci d’être toi

    Tu es important

    J’ai besoin de toi

    J’aime ton sourire

    Tu es exceptionnel

    Je suis fière de toi

    J’ai confiance en toi

    Prends ton temps …

    Tu me rends heureux

    Tu es dans mon coeur

    Je t’admire beaucoup

    On fait tous des erreurs

    Tu as le droit de pleurer

    Tu es parfait comme tu es !

    J’adore passer du temps avec toi

    Tu remplis mon coeur de bonheur

    N’aie jamais peur d’être toi-même

    Te voir heureux, me rend heureuse

    Je ne pourrai jamais cesser de t’aimer

    Tu as une place importante dans la famille

    Cette famille ne serait pas la même sans toi

    Tu es une personne très importante pour moi

    Tu n’es pas seul car je suis toujours auprès de toi !

    Tu n’as pas besoin d’être parfait pour que je t’aime

    Comme je disais précédemment, on est d’accord que ces petits mots doux que se soit pour nos enfants ou pour nous, ils font du bien hein ?

    Pour vous faciliter la tâche, je vous ai fait un petit fichier à imprimer, découper & à mettre dans votre pot : étiquettes de mots doux.

    Quelques petits conseils, que j’essaye de mettre en pratique pour plus de bienveillance à la maison :

    • Essayer d’éviter les critiques négatives « Tu n’as toujours pas rangé ta chambre ». Il est possible de trouver une autre façon de dire les choses : « C’est bien tu as rangé …, est-ce que tu veux bien ranger le reste ? ». Cela implique donc qu’il faut changer de regard en repérant & accentuant le positif.
    • Parler de moi : ce que je ressens, pourquoi je pleure, pourquoi je suis énervée. L’enfant voit qu’on parle de nos émotions & essayent à leur tour de mettre des mots sur leurs maux. Ils prennent confiance & savent qu’on est quelqu’un à qui ils peuvent se confier puisqu’on leur a fait confiance pour nous confier.
    • Faire attention aux mots utilisés quand on parle de nos enfants aux autres. Et oui, dès tout petit les enfants savent quand on parle d’eux … Alors je peux vous dire qu’ils font eux-même très attention à tout ce que vous pouvez dire d’eux aux autres.

    J’espère que ce DIY un petit peu plus long, un petit peu plus explicatif, vous aura plu ! 

    Et vous, mettez vous en place des rituels bienveillants pour développer la confiance en soi de vos enfants ? 

    J’ai encore pleins d’idées, mais chaque choses en son temps ! 

    Sur ce, un grand merci pour votre présence malgré mon irrégularité ! 

    Bisous tout doux ! 

    Joh’