Hello,

Je vous racontais déjà dans mon article « Pédiatre or not pédiatre ? » ma réticence concernant les médecins spécialistes … Aujourd’hui on va parler gynécologie, ragniagnias, pilule … Bref si vous êtes en train de manger, arrêtez tout !

En fait depuis un certain bout de temps, je me sens vraiment patraque, tant moralement que physiquement … Il m’arrive de péter des câbles pour rien, de me mettre à pleurer dans mon coin quand je rentre du travail parce que j’ai l’impression que rien ne va, qu’on avance à rien. Alors qu’en soit je ne suis pas trop à plaindre… En plus, c’est la grosse crise d’acné sur mon visage … Je n’ai pas vraiment des boutons mais des petites plaques … Bref, magnifique. Je ne perd pas de poids (bon j’avoue que je ne fais pas trop d’efforts non plus). Mais bon tout ça a fait que j’ai pris un gros coup au moral.

Avant d’avoir ma fille, et « c’est comme ça qu’on tombe enceinte » comme me l’a aussi bien dit le 1er gynéco’ que j’ai vu, je n’avais jamais pris de pilule … Donc quand j’ai accouché, à l’hôpital on m’a proposé une pilule. Alors à l’époque j’avais une copine qui voulait se faire mettre l’implant et du coup, son gynéco’ lui avait prescrit une pilule qui avait le même taux d’hormones que l’implant, et elle n’avait plus de règles et donc pensait à se mettre l’implant. Je pense que comme pleins d’autres filles, femmes, l’idée d’avoir un stérilet et puis aussi l’idée de le poser pendant les règles … Bref tout ça me dégoute un peu, alors j’ai demandé à avoir ce genre de pilule. Ce qu’à l’hôpital on m’a gentiment fait.

Cependant, comme je n’aimais pas la façon dont m’avait parlé ce 1er gynéco’, j’en ai cherché un autre ! Et là je pensais avoir trouvé la bonne personne. Encore un homme, personnellement en fait je m’en fous que se soit un homme ou une femme… Quand je suis arrivée à mon 6ème mois de grossesse j’ai choisi d’être suivie par l’hôpital où j’allais accouché, et comment vous dire ça … Je suis passée entre les mains de femmes, d’hommes … Donc bon, je ne suis plus à ça prêt.

Mais bref, après mon accouchement, genre quand même 6 mois après, les rapports étaient toujours douloureux. Quand j’ai été voir ce gynéco’ il m’a avoué que (et je reprend ses termes) « c’était gore », en fait lors de mon accouchement j’ai fait une hémorragie de la délivrance, et comme j’ai perdu beaucoup de sang, ils ont refermé l’épisiotomie très rapidement pour éviter de perdre encore plus de sang (je suppose) et bon bah ils ont trop refermés … Du coup, j’ai dû me refaire opérer : ouvrir et refermé. Bref, le gynéco’ a été top avec moi.

Quand il a vu la pilule que j’avais il m’a expliqué que ça ne servait à rien d’avoir ce genre de pilule pour préparer à l’implant car de toute façon notre corps ne réagit pas de la même façon puisque l’implant diffuse des hormones en continue contrairement à la pilule où il y a pic d’hormone lors de la prise qui diminue au fil de la journée.

Du coup, j’ai changé de pilule, j’ai maintenant (et depuis 2 ans) Ludéal Gé. Au début, c’était génial je n’avais jamais mes règles et du coup j’ai demandé autour de moi, on m’a dit que cela pouvait arriver avec certaines pilules mais j’ai quand même demandé à mon médecin qui m’a dit que c’était pas très grave et que cela pouvait arriver. Donc je ne me suis pas inquiétée, mais du coup avec tous ces symptômes, parce que je pense ne pas être quelqu’un de dépressive (je pleure facilement, j’avoue, mais au point d’être dépressive… Je ne pense pas!) j’ai lu la notice … Ok, on devrait toujours lire la notice avant de prendre un médicament mais à partir du moment où un médecin spécialiste me dit : « Tu commences ta pilule lundi » et me dit rien d’autre … Bah c’est ce que j’ai fait… Et c’est là où je me suis sentie bien conne … En fait ma pilule en est une de 3 semaine, qu’il faut commencer le 1er jour de règles (et non pas un lundi comme ça au hasard) qu’il faut prendre toute la plaquette, arrivé à la fin l’arrêter pendant 7j et la reprendre par la suite. Donc comment vous dire … ça fait 2 ans, que je prend ma pilule non stop sans l’arrêter … Donc normal que je n’ai pas de règles … Cela peut paraître idiot de ne pas savoir que forcément il fallait l’arrêter … (oui on m’a dit, mais Johanna tu es un peu bête, au jour d’aujourd’hui, tu n’as pas d’excuses, tout le monde sait comment se prend une pilule …) Mais oui, je ne le savais pas parce que tout simplement je n’en avait jamais prise, que l’on ne m’a pas vraiment expliqué et que surtout à partir du moment où j’ai dit à mon gynéco’ que je n’avais plus de règles, il aurait pu me demander si je prenais bien ma pilule ou pas …

Finalement, je pense que je vais re-changer de médecin, parce que quand je vais chez lui à part me rappeler qu’avant l’opération c’était gore, et qu’il me demande « mais pourquoi vous venez », bah je ne sais pas j’aime quand un étranger me touche la nouille … Non franchement, bah j’ai pas le choix ! L’impression d’être un client, plutôt qu’un patient me gêne extrêmement … Du coup, on va essayer quelqu’un d’autre. Mais niveau contraception, j’ai arrêté ma pilule, du coup règles à nouveau, comme quoi c’était pas normal… Mais du coup, je ne sais pas quoi faire ? Depuis que je l’ai arrêté, ça fait à peine une semaine et par miracle, ma peau va vachement mieux …

Pilule ? Stérilet ? Implant ? … Je ne sais pas trop quoi faire ! Donc vos témoignages sont les bienvenus ! 🙂

Bisous, bisous

Joh’